Ce que taisent nos mères

Une conférence gesticulée sur la relation mère-fille en patriarcat

Quelle que soit la distance chronologique, géographique ou culturelle qui nous sépare, nous autres humaines et humains partageons au moins un point commun : le ventre maternel est/fut notre premier foyer.

Pourtant, s’il y a bien quelque chose qui nous met d’accord par-delà la plupart de nos divergences, c’est que les mères sont responsables de tous – ou presque tous – les malheurs du monde. A commencer par ceux qu’elles subissent elles-mêmes. Des philosophes de l’antiquité grecque aux pontes de la psychologie et autres pontifes contemporains en passant par la majorité d’entre nous vis-à-vis de notre propre mère, le consensus en la matière est saisissant. Et les pères dans tout ça ? 

Dans cette conférence gesticulée, Laura vous propose de détricoter les fils de ce qu’Adrienne Rich a nommé la « maternophobie  » : le blâme systématique des mères. Et pour ce faire, elle va vous raconter comment le féminisme et le coronavirus ont sauvé sa relation avec cette femme qu’elle appelle « Maman ».

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux Facebook et Youtube !

Soutenez-nous en faisant un don