Créée en 2015, l’association des Culottées du bocal pratique l’éducation populaire, dont l’objectif est d’éduquer autrement, à l’aide de techniques ludiques et interactives qui permettent de redonner aux gens du pouvoir d’agir, afin de cheminer ensemble vers un modèle de société plus juste, altruiste et harmonieuse.

Notre association s’est d’abord formée autour d’une conférence gesticulée et d’ateliers sur le consentement dans les relations sexuelles et contre la culture du viol. Fortes de nos compétences et de notre expérience en matière d’éducation populaire, nous avons depuis élargi notre champ d’action, tant en termes d’outils que de thématiques. Du Théâtre de l’Opprimé-e aux contes féministes, en passant par les cercles restauratifs et la justice transformatrice, les Culottées du bocal se remuent les méninges (et le derrière !) pour vous proposer des interventions alliant poésie, humour et engagement social.

Nous sommes basées à Paris mais nous nous déplaçons dans toute la France et même à l’étranger.

Pour suivre notre aventure et vous tenir au courant de nos derniers projets, n’hésitez pas à rejoindre notre page Facebook.

EN CE MOMENT :

Notre  deuxième recueil de contes féministes, La couverture d’amoure universelle vient d’être publié grâce à une campagne de financement participatif ! Si vous n’avez pas pu y participer, vous pouvez quand même acheter notre recueil dans la librairie Quilombo à Paris ou en nous contactant. Nous pouvons  éventuellement faire un envoi postal.

Si vous ne le connaissez pas encore, vous pouvez aussi découvrir notre premier recueil de contes féministes, Contes qui guérissent, contes qui aguerrissent ! Nous avons pu financer l’impression des ouvrages grâce à une précédente campagne de crowdfunding. Vous pouvez vous procurer un exemplaire dans les librairies Publico (75 011 Paris) et Quilombo (75 011 Paris). Il existe également des réseaux de distribution militants à Bordeaux et Toulouse. Contactez-nous pour plus de précisions ! Si vous résidez ailleurs, contactez-nous également, nous pouvons envisager un envoi postal.